octobre 16, 2009

« Entendez-vous dans nos campagnes »

52 000 paysans se sont mobilisés aujourd’hui dans toute la France. Près de 7 000 tracteurs et 1 000 animaux ont participé à ces rassemblements. La mobilisation est à la hauteur du désarroi et du désespoir des agriculteurs. La FNSEA et JA se félicitent du succès de cette journée d’actions pour défendre le revenu agricole et demander un plan de relance d’1,4 milliard d’euros.

Dignité et gravité ont accompagné ces moments aux quatre coins de la France.

Il est temps de nous entendre, les paroles ne suffisent plus ! « Sarkozy, l’agriculture a un prix » n’est pas qu’un slogan, c’est la réalité de l’agriculture française au quotidien. La FNSEA et JA continueront de se battre dans les jours à venir pour obtenir du Président de la République et du Gouvernement de vrais engagements.

Les photos



Mobilisation à Beauvais

video


video


Manifestation des agriculteurs à Orléans



Manifestation des agriculteurs à Colmar

video

32 commentaires:

juju a dit…

bravo

un JA qui veut un avenir a dit…

une manifestation réussie en Champagne Ardenne. Toutes les productions étaient représentées. Je suis pret à y retourner si nous n'obtenons rien de concret.

Anonymous a dit…

bravo! quoi!!!! toute la casse que vous avez faites,c intelligent de casser,jeter les fruits légumes,prenez exemple sur l'apli,respact des citoyens en communiquant,distribution du lait fruits légumes,vous ètes content de nous empècher de nous déplacer dans nos ville en bloquant tout accès, y en a marre vous n'avez pas à vous en prendre à la population ,merde,
je ne comprenais pas les différents mouvement syndicaut ou pas, mais là, génial on a vu les intelligents et correct de ce qui ne le sont pas, merci de le montrer continuer à vous ridiculiser,communiquer mais ne casser pas à quoi ça sert.......

Anonymous a dit…

a ANONYME
C est fou l'energie que tu depense a tout dénigrer! Si cela ne te plait pas, passe ton chemin! et prends des cours d'orthographe!
merci

Nico a dit…

BRAVO LES GARS, C'EST UNE MOBILISATION EXCEPTIONNELLE.

Désolé Anonyme, t'es surement un frustré d'un autre petit mouvement!!!!!!

Allez soit bon joueur, vous etes moins nombreux.

T'inquiètes pas on se permettra de juger vos futurs mouvements.

A vous de faire mieux : plus de 52000 agriculteurs dans les rues, et plus de 7000 tracteurs.

Pour info, il n'y a pas eu de casse!!!

un JA qui veut un avenir a dit…

pour info rien n'a été cassé, la population a certe subit une gène mais comprend notre situation. De nombreux passants nous ont fait remarquer que c'était bien de donner du lait, mais par contre le jeter, c'était inadmissible. Voilà ce que pense la population. Soyez ouvert à l'Apli et arretez d'entendre ce que vous voulez.

Anonymous a dit…

52000 sur combien d'agris et salaries des filieres que vous avez appelé a vous rejoindre ?
dans toutes les manifs, il y a les chiffres des syndicats et ceux de la police,
la , pas de chiffres venant de l'état ?

Estienne a dit…

MESSAGE POUR LE GOUVERNEMENT,LA FNSEA et AUTRES OPA

Il serait grand temps de prendre les problèmes à leur base.
Ce n'est pas des allègements de charges qu'il faut ou autres mesurettes mais des quotas de productions à prix garanties(rémunérateur pour les agriculteurs et l'ensemble des filières ainsi qu'un prix arrivé " assiette du consomateur" raisonnable.La France (et l'Europe également)ne sortira jamais vaiqueur au jeu de la mondialisation,il faut revoir la PAC de fond en comble et production par production avec un minimum de volumes payés "honorablement" rémunérant notre travail au juste prix et stoper les aides compensatoires actuelles.

Deuxième point,souvent oublié mais pourtant de première importance: le foncier.
Il faut impérativement faire cesser la spéculation foncière, valeur refuge de la terre engendrée par la crise économique, raréfaction pour cause de différents travaux d'infrastructure,autoroutes,TGV,aéroport,élargissement des villes,etc.
Les agriculteurs et en particulier les fermiers n'ont pas à subir cette surenchère de prix.
Je mets en premier lieu au " ban des accusés" la Safer qui n'a de cesse que de faire monter les prix au lieu " de différencier un bien exproprié à grand prix d'un autre simplement revendu du propriétaire au locataire" ceci est inadmissible et intolérable.Pour preuve,
la Safer vient d'estimer dans la Marne des terres ,à l'insu du locataire,+ de 2500 € au dessus des prix notaires locaux.
La Safer dépasse les bornes,lorsque qu'un propriétaire demande une estimation de terres à cette dernière et qu'un locataire est en place"avec tout ces droits",la Safer ne devrait pas intervenir et envoyer le propriétaire demander les prix chez les notaires du coin.
Par contre lorsque les terres "sont libres de tout locataire",la Safer peut,s'il le faut, jouer son rôle et rétroceder des terres à des expropriés et à des JA.
Je demande donc à tous les responsables agricoles,syndiqués(ou non) de mettre rapidement en place ,au niveau national,une commission foncière chargée de régler une bonne fois pour toute ces problèmes fonciers en commencant par faire interdire toute estimation par la Safer lorsque un locataire est encore en place.

J'espère que ces quelques mots ne resteront pas vains.

Mr Marcel Estienne

Anonymous a dit…

Il était tant que la fnsea bouge,beaucoup comme moi on regreté de ne pas avoir assez bougé pour le mouvement de greve du lait ,je me sent un peu moins a coté de la plaque aujourdhui,je regrette un peu le manque d'info de mon CDJA.
Au fait certains vont au luxembourg pour soutenir notre ministre de l'agriculture dans son projet de régulation lundi 19,pourquoi la FNSEA n'a pas communiqué ,prés de chez moi on était plusieurs à aller à Metz pour nous le Luxembourg c'est plus prés ???
De plus il faudra bien une solution sur le long terme la frontière Belge est à 10 kms et leurs prix faisant le yoyo nos industriels irons bientôt de l'autre coté de la frontière.
J'ai encore beaucoup d'interogations quand au rôle et au fonctionnement de mon CDJA et pouquoi au niveau du lait la FNPL avais signé des accords si vite sans que l'on se batte (à 280 euros je ne rembourserai jamais mes prets,alors le revenu...)Je croyais en mon CDJA ,aujourd'hui je me pose des questions et avec du recul cette action ne va t'elle pas avoir le même effet que pour la poste,la sncf etc... a savoir on a occupé les médias une journée on aura peut etre une enveloppe budgétaire amelioré mais au final sur le fond rien ne va changer.
Je suis allé sur le site de l'APLI (apli-nationale.org)pour savoir pourquoi tant de gens paysans ou citoyens,politiques ou autres parlaient encore aujourd'hui de cette grève et j'y ai senti plus d'espoir qu'auprés de mes représentants locaux qui m'ont dit de m'adapter et que à la copa au niveau de l'europe ils avaient perdus leur temps.C'est dommage de ne plus avoir de perspectives d'avenir pour un syndicat.
Mais enfin c'etait bien la manif,j'espere que la réunion de nos ministres de l'agriculture le 19 au luxembourg donnera quelque chose.

Anonymous a dit…

Très belle manifestation ce 16 octobre !
Il faut se battre pour des prix !! en essayant de mettre en place un système de régulation sur le maximum de production, je ne vois pas d'autre possibilité.
En attendant, certains ont besoin de trouver un peu d'oxygène avec une année blanche. Mais celà n'est qu'un pansement, battons nous pour un système régulé avec des prix rémunérateurs !
Merci à tous nos responsables syndicaux pour l'excellente organisation de cette manif, on recommence qd vous voulez.

Nico a dit…

Pour répondre à anonyme sur les chiffres:

On était plus de 50000 selon la police, ce n'est pas un chiffre qu'on à inventé comme vous.

Pour ton info France Agrimer (qui enregistre les volumes de collecte par semaine) à enregistré 9% de baisse de collecte pendant la grève du lait, on était loin des 40 à 50% annoncé.

Pour mon département, il y a eu une baisse de collecte de 3,2%, contre plus de 30% annoncé.

ELLE EST DURE LA REALITE DES CHIFFRES, ALORS NE JOUE PAS AVEC, C'EST PAS EN VOTRE FAVEUR.

Soyons solidaire, et arretez de nous taper dessus comme si le problème était de la faute des agriculteurs!!!

LOR'HEIN a dit…

J'étais à metz le 16 octobre et j'en suis très fier.Partout en passant dans les villages pour nous rendre en tracteur les gens venaient spontanément au bord de la route pour nous applaudir y compris le soir au retour c'était encore plus impressionnant. Au delà de cette journée réussie nous attendons des mesures pour faire face à l'urgence sur nos exploitations par un allègement des charges mais surtout un report des annuités de cette année seul moyen d'avoir un bol d'air indispensable pour tenir.
Ensuite nous aurons besoin de mesures et de mécanismes pour réguler !mais ça c'est la loi de modernisation. Aujourd'hui il y a le feu dans les exploitations et il faut l'éteindre par des mesures d'urgence et une fois que l'incendie est éteint nous pouvons reconstruire c'est le bon sens paysan cela. Ce cher anonyme de l'apli s'il avait de vrais problèmes de trésorerie n'aurait sans doute pas le discours qu'il a là car les mesures d'urgence lui conviendraient comme à moi et tous mes voisins et collègues en situation délicate.
Vive l'agriculture et bravo la fnsea et les ja

ouioui a dit…

pas de casse
alors pourquoi un agri en garde a vue et une personne a l'hosto ?
http://www.lobservateurdelavesnois.fr/actualite/Avesnes-:-des-debordements-lors-de-la-manifestation-des-agriculteurs-1128.html

Anonymous a dit…

Bonjour,
Je crois que je prendrais partie pour la défense de votre profession, quand d'une part vous n'ajouterez plus, pendant vos manifs, à la pollution ambiante celle des pneus que vous brulez; d'autre part je ne suis pas sur que vous vous rendez compte que c'est avec mes impôts que vous vivez. Peut être quand faisant de la qualité avec des petites exploitations de nombreux agriculteurs s'en sortiraient bien. Car non seulement vous vivez à nos crochets mais vous nous pourrisez la vie avec tous les produits(pesticides, retréssiseurs et autres)qui vous permettent d'afficher des rendements. Pour vous aider, pourquoi ne pas demander aux grands céréaliers de partager la pac avec les petits exploitants? Tout ceci pour vous dire qu'il est temps de faire une agriculture autrement pour vivre autrement.

un JA qui veut un avenir a dit…

Bonjour. En réponse à anonyme du 18 oct 14:55.
Je suis JA et je suis assez d'accord avec toi sur le brulage des pneus: par contre comment expliques tu qu'il n'y a pas une filière de recyclage pour les pneus sales ou fortement usés? Et oui, les entreprises de recyclage ne veulent pas les prendre...
Pour info, la moyenne à l'hectare d'aide (tout confondu) dans les départements céréaliers sont identiques à la moyenne du cantal (pourtant fortement tourné vers l'élevage me semble t-il).
S'il n'y a pas de céréalier, il n'y a pas de céréales pour l'alimentation animale. S'il n'y a pas d'élevage, comment fait un céréalier pour vendre ses céréales. C'est un principe de base qu'il est nécessaire de rappeler parfois.
Enfin, je me permets juste d'inverser ta dernière phrase: Il est temps de vivre autrement pour faire une agriculture autrement.

Anonymous a dit…

c'est facile de dire que l'on vit au crochet des autres !
simple question : que mangez vous ? a quel prix ? le prix auquel vous payez votre nourriture permet il de faire vivre le producteur. Non ! cest pour celà qu'il y a des aides !!! sinon, vous n'auriez RIEN à manger !
Nous aussi on voudrait des prix et pas des aides !!!

Stéphanie a dit…

A tous ceux qui estiment que les agriculteurs ont encore trop d'aides... Qu’attendez-vous pour vous installer en tant que tel ?
C'est peut-être votre épouse et son train de vie urbain qui le refuse, à moins que ce ne soit le fait de ne pas voir grandir vos enfants ou encore l'absence de congés ? Ah... Vous avez un doute d’un coup… Et oui car même si certains (une minorité) vivent confortablement, nous n’échangerions pas notre place avec eux (moi la première).
Quant à ceux qui se sont estimés hottage de la mobilisation coincés dans leurs voitures dans les embouteillages, vous devez surement soutenir les cheminots et leurs grèves annuelles hivernales ? C’est marrant comme le parti-pris change selon la gêne occasionnée. Alors si vos patrons n’ont pas compris votre retard d’une heure ce vendredi matin, pensez un peu à ceux qui prennent plusieurs journées de congés quand les cheminots font grève !
A tous, n'oublions pas que nos agriculteurs font tout pour nous nous nourrir, à défaut de pouvoir leur rendre, aidons les à au moins survivre ! Et même si cela doit être en payant 2 fois nos productions comme j’ai pu le lire dans d’autres commentaires, dans le caddie et avec nos impôts. On ne va tout de même pas lancer le débat qui fâche de la redistribution des impôts. Il y a bien d’autres contrôles et restrictions à mettre en place avant de s’attaquer à notre agriculture si vous voulez parler d’injustice.
BRAVO et MERCI à nos agriculteurs. Nous, les incrédules des journaux et autres, savons que casse et méfaits lors des manifestations ne sont que rarement dus aux vrais mobilisés.
PS : Aux « Anonyme » qui se disent simples consommateurs outrés des revendications FNSEA / JA etc.… SVP ne citez pas l’APLI dans vos plaidoyers ça dévalorise vos arguments « vu de l’extérieur du milieu agricole». Dommage…

AgiLor a dit…

J'étais à Metz!
C'était impressionant. Impressionant de dignité et de force. Il n'y a pa eu de débordement. Pourtant, avec 1 700 tracteurs, le dérapage était possible. Rien que de la dignité. Le desarroi n'excuse rien. La dignité nécessite des réponses à la hauteur. En plus, le matin, il y avait un marché à prix coutants. Une bonne opération de com. Ne pas jeter, ne pas donner parce que notre agriculture a un prix ! Celui de notre survie

Anonymous a dit…

GUERRE DES CHIFFRES :
50.000 ??????????
Et alors, 2 jours après, qu'est qu'il en reste ?????????
La grève du lait, aussi peu avons nous été (à vous lire), et bien ON EN PARLE ENCORE ! Une référence et une prise de conscience sur la situation des paysans !
"La faiblesse de la force est de ne croire qu'à la force." et ça ne marche plus !!!!
"FNSEA : Imposer sa volonté aux autres, c'est force.
APLI : Se l'imposer à soi-même, c'est force supérieure."

ME 51 a dit…

@ l'anonyme du 18 à 13 h02

Quelle est votre profession?
Accepteriez vous d'avoir depuis 20 ans un revenu en baisse continue ?
Si vos impôts participent au financement de la PAC,10 milliards d'€,ils financent surtout la Fonction Public,330 milliards d'€.
Pour le reste et pour éviter un "rétrécissement du cerveau ",je vous conseille de lire le lien ci dessous.

C:\Documents and Settings\PC\Bureau\naturel-est-souvent-nuisible.htm

Anonymous a dit…

Moi j'étais à nantes, il y avait au moins 4000 personnes sans compter les tracteurs, c'était une bonne manif dans une bonne ambiance plumes, pailles, pommes étaient de la fête il n'y a pas eu de casse. Il me semble que l'emb perd un peu plus de troupe tous les jours dans quelques semaines on entendra plus parler de l'apli peut être encore de la grève du lait, c'est tout.

Un éleveur laitier non grèviste

Anonymous a dit…

L'apli est toute contente elle a 800 000 visites sur son site (avec les américains), il faut savoir que beaucoup de non grèvistes comme moi ont consulté le site de l'apli pour savoir quelles saletés ils disaient sur le compte de la fédé

Anonymous a dit…

Parce que vous dites du bien de l'Apli ici ????
C'est le jeu ma pauvre Lucette !

Anonymous a dit…

Moi, je viens sur le site de la Fédé pour savoir pourquoi ils ne soutiennent toujours pas les producteurs laitiers (et encore moins depuis la manif du 16 octobre). Pourquoi, alors qu'ils demandent juste un revenu honnête et honorable pour tous les producteurs de lait (Fd et autres??
J'y ai lu que JMLM disait que demander 400 €, c'est mettre nos entreprises par terre.
Je pensais que la FNSEA défendait les producteurs et je m'aperçois qu'elle persiste dans la cogestion : j'en tire donc mes conclusion !
Cessez vos persiflages et faîtes un peu d'introspection sur vos modes de fonctionnement et les dérives que peut imposer à son syndicat un président aux si nombreuses casquettes, toutes incompatibles avec la défense des producteurs !

richard a dit…

Je répète, Le BEABA du commerce c’est d’être bien placé pour acheter pour être bien placé pour vendre
Une entreprise qui vend le même produit plus cher que ses concurrents ne peut tenir longtemps, mais ce n’est pas nous agriculteurs qui faisons le prix, mais l’offre et la demande, si l’offre est supérieure à la demande les prix s’effondrent normal !!!(je ne sais combien de fois il faut le répéter)
Alors vous pouvez produire autant que vous voulez par unité de main d’œuvre avec ce raisonnement c est toujours travailler plus pour gagner moins, l’économie d’échelle en production laitière a très peu d’impact sur le revenu quand on sait que dans le prix de revient en production animale la nourriture intervient entre 60%et 70% pour les meilleurs ou en fin d’investissement
Quand à la survie des laiteries ,entre nous si on meurt elles vont mourir aussi elles devraient être dans le même combat elles devraient même rembourser les grévistes qui ont un peu aidés à résorber une partie des stocks
Demander une année blanche revient à faire payer à nos enfants notre incompétence à se défendre à se prendre en charge bref à être responsable de soi- même
Il sera difficile d’obtenir une régulation des produits agricoles pour une simple raison, c’est que dans notre discours nous ne voulons plus d’aide mais être payé au juste prix (la suppression des aides risque de faire des chômeurs) je m’explique !!!
L’aide à l’agriculture fait vivre trop de fonctionnaires sur le dos des consommateurs. Vous le savez bien vous agriculteurs que l’aide ne fait que passer sur votre compte et retourne directe à l’industrie rappelez vous l’AIDE DIRECTE LAITIERE versée sur trois ans à bien été récupérée par l’industrie. La mise en conformité ! Un an après son démarrage les constructions ont pris 35% encore une fuite des subventions à d’autres, je ne parle pas des prêts d’attentes qui chez nous ont mangés 8% des subventions et aussi un peu de notre capital vie
Pourquoi nous en sommes arrivés là !!!! Notre LOBBYING(Le lobbying peut être défini comme l'attitude et l'action des groupes de pression (lobbies) qui cherchent à protéger leurs intérêts face aux décisions des politiques) notre lobbies en production laitière il vient juste de commencer pendant la grève du lait, les industriels ,la finance ne peu plus influencer nos politiques autant qu’ils le veulent, nous aussi on leurs donnent des dossiers préparés argumentés étoffés et la loi de la démocratie revient en force mais il ne faut pas lâcher le morceau encore une fois ce n’est plus un rêve mais une réalité ,la raison va l’emporter et c’est bien plus simple et moins risqué de faire le bonheur des citoyens que de les laisser s’enfoncer dans la misère

Iberic a dit…

Je ne sais pas si JM Lemétayer a dit que demander 400€ mettrait nos entreprises par terre. Moi je l'ai dit sur ce forum. Et je maintiens que les producteurs de lait ont besoin des entreprises laitières car ce sont leurs clients. Que vaut un tank plein de bon lait de qualité s'il n'a pas d'acheteur pour le transformer et le vendre au consommateur? Rien. Cela n'excuse rien. 280€ sont insuffisants mais il ne faut pas scier la branche sur laquelle on est assis. Ce qu'il faut c'est trouver un moyen de passer le cap dans la perspective de jours meilleurs et c'ets pour cela que le message de la FNSEA sur les charges est juste. Quant à la régulation, la FNSEA n'a pas attendu l'APLI pour la demander. Elle est même passée pour "conservatrice" à vouloir garder des outils du passé: intervention, quotas...Si les grévistes de 2009 avaient été aussi motivés en 2003 quand les décisions européennes ont été prises, elles auraient peut-être été différentes. Mais comme on ne refait pas le passé, il faut faire avec les outils d'aujourd'hui, cela s'appelle le courage de regarder la réalité en face. C'est plus dur d'être populaire avec ce message qu'avec de doux rêves genre "15 jours de grève à tel prix du lait sont amortis en quelques semaines en obtenant 400€"...De la foutaise tout cela. Enfin, il y a encore des paysans qui ne se satisfont pas des discours "olé, olé" et qui savent tenir compte de la réalité: 90% des producteurs de lait n'ont pas jeté leur production en septembre.

Anonymous a dit…

A Iberic,

Tu retournes toujours le couteau dans la plaie !!
On s'en fout de "tes" entreprises.
Si elles ne veulent plus de notre lait, qu'elles aillent en chercher ailleurs... et que tout ce jeu de massacre s'arrête.
Autre chose : sans paysans, "tes" entreprises ne vivont pas non plus !

Moi, je ne demande pas 28000 € par mois comme JMLM, mais je comprends bien que pour maintenir sa qualité de vie, à ce train là, il soit prêt à nous sacrifier !

Anonymous a dit…

Il faut comprendre la rancoeur des membres de l'APLI qui ont jetté leur lait pour essayer de changer les choses ! La fédé a cherché à casser le mouvement au niveau national et départemental . Et elle a réussi parceque seulement 10 pour cent du lait a été jetté . Avec seulement 10 pour cent de lait jetté , l' APLI et l'EMB ont réussi quand même à convoquer une réunion extraordinaire des ministres européens .
Les membres de l'APLI rendent la pareille à la fédé aujourd'hui , c'était à prévoir .
Personnellement , depuis mon installation en 1996 , j'ai toujours participé aux manifs fédé répondant à son appel ! Alors quand on voit ses propres collégues d'antan chercher à casser notre mouvement d'aujourd'hui , il y a comme un goùt de trahison !

Anonyme a dit…

Bonjour, j'aimerais juste savoir pourquoi dans les photos on ne vois à aucun moment le blocage des Champs Elysées avec le feu et tout ? En déplacement sur Paris, je me trouvais justement sur les Champs au moment où ça c'est produit et se fut assez spectaculaire pourtant !! Y'avait des journalistes partout et ils en ont parlé toute la journée à la télé. C'était bien une action de JA du coin pourtant, j'ai vu leur drapeaux ! Alors pourquoi aucune photo ??!! Je ne connais pas grand chose au monde agricole, ya un problème au sein des régions ? Ces gars là doivent être déçus de ne pas être repri sur ce blog.
Bref, en tous cas bravo à tous pour cette mobilisation car je trouve que malheureusement il faut ce genre de manif pour qu'on vous entende. On oublie trop souvent que vous roulez pas sur l'or, malgré ces aides dont vous parlez.

Anonyme a dit…

Oh tiens, d'un coup y'en a une qui réapparait !!...comme c'est bizarre....
Anonyme d'avant, oui c'est SUR qu'il y a des problèmes, mais c'est certaines régions ou productions qui "parfois" n'arrivent pas à se faire entendre de leur syndicat national.

Anonyme a dit…

Et si tu regardes bien, la photo est prise APRES la manif !!! Ya plus personne !!

Anonyme a dit…

depuis 20ans le prix du lait est superieur aux producteurs allemands que au producteurs francais sauf depuis 12 mois et 3mois en2006.cela na pas mis l industrie laitiere allemande dans le rouge.en 2007 prix de base max 450 en allemagne 350 en france.les industriels et la fd ont la memoire courte.il semblerait que les producteurs francais servent de barriere de reajustement au manque de competivite chronique de notre industrie laitiere.devant ce constat il va falloir au niveau de la fede ecouter sa base ou disparaitre. dans mon exploitation les differentes cotisations fd (frsea frpl agpb agpm etc..) 500euros en 2009 .en 2010 zero...

Enregistrer un commentaire

Les contributions insultantes, n’ayant rien à voir avec les sujets, ou dont le seul but est de créer du trafic sur d’autres blogs ne seront pas publiées.

 

Blog officiel de la FNSEA Copyright © 2009